Initialement, j'avais prévu de vous parler des soldes...et puis j'ai eu envie de parler du défi "rien de neuf" lancé par Zéro Waste.

Aucune logique me direz-vous?

Je vais essayer de vous entrainer dans mon cerveau parfois compliqué pour comprendre ma logique.

Mais tout d'abord : le défi "rien de neuf"  c'est quoi?

Consommer différemmment

L'idée a été lancé sur le facebook de l'association Zéro Waste France le 1er janvier. Le principe est simple : ne rien acheter de neuf en 2018.

Un site internet avec des conseils est en place et un groupe facebook a été créé.

Ce défi m'a parlé et j'ai tout de suite rejoint le groupe facebook. Dans une logique de réduction de nos déchets (pas seulement au niveau de ma poubelle, mais aussi plus globalement des déchets produits par la production et la commercialisation des objets que je consomme), et dans une optique de réduction des dépenses, acheter d'occasion est une chose que nous faisons déjà. L'achat d'occasion est me semble-t-il un bon moyen pour acheter responsable et pas cher. Ce faisant, on limite son impact écologique en permettant qu'un objet ne soit pas jeté alors qu'il est encore en bonne état et en limitant des productions très polluantes.

2017 a été une année déclic. J'ai commencé à rechercher d'abord sur les sites d'occasion les choses dont je pouvais avoir besoin avant d'aller dans un magasin. Soyons clair, cela demande un peu de temps, et il ne faut pas que votre achat soit urgent. Si vous partez au ski dans 48h et que vous avez besoin de chaussures de ski, vous ne trouverez peut-être pas votre taille en occasion dans ce laps de temps. Mais dans l'ensemble, en anticipant, on trouve pas mal de choses : vêtements pour les enfants, chaussures pour les enfants (je suis difficile en chaussures, mais j'en ai déjà acheté d'occasion comme des chaussons de danse portés 2 fois car la petite fille n'a finalement pas aimé la danse ou des après-ski portés une semaine pendant les vacances), affaires de puériculture, vêtements adulte (je trouve plutôt des vêtement femmes que hommes), équipement de la maison, ameublement.

J'ai donc adhéré au défi.

je ne suis pas naïve, je sais que je n'arriverai pas fin 2018 sans rien avoir acheté de neuf (d'ailleurs, j'ai déjà perdu le défi). Je prends ce défi comme le moyen de trouver des astuces pour augmenter ma consommation d'occasion.
 

Mais comme je traîne sur les réseaux sociaux concernés par le Zéro déchet et ce défi, je lis beaucoup de publications de personnes qui vont tenter le défi jusqu'au bout (aka RIEN de neuf = RIEN de neuf).

source : pexels

source : pexels

Et c'est là que j'en arrive aux soldes...

Sur les réseaux sociaux, l'ambiance actuelle est au "les soldes moi? JAMAIS" et les gens ajoutent "pas question d'acheter des choses dont je n'ai pas besoin sous prétexte que c'est en solde"

Et cette idée me semble très étrange.

Peut-être aussi que je n'ai pas la même vision des soldes que la majorité des gens. JAMAIS je n'ai pris de journée pour faire les soldes le premier jour. JAMAIS je n'ai erré dans les rayons à la recherche de la bonne affaire. JAMAIS je n'ai acheté en solde un pantalon que je ne mettrais pas sous prétexte qu'il était à -70%. De toute façon, je n'aime pas faire du shopping (sauf en librairie, mais c'est une autre histoire).

Pour moi, les soldes, c'est l'occasion d'acheter moins chers des produits dont j'ai besoin et que je n'ai pas trouvé d'occasion.

J'estime donc (mais je suis ouverte à toute contradiction) que faire les soldes entre dans une logique de consommation responsable.

Ainsi, dans les semaines qui précèdent les soldes, je liste mes besoins. Par exemple en ce moment, j'ai besoin de chaussures pour moi et pour Fleur, et d'un pantalon de grossesse.

Dans un premier temps, j'ai fait le tour des lieux de vente d'occasion. Mais je ne trouve pas toujours tout ce que je veux d'occasion. Là par exemple, je n'ai pas trouvé de chaussures en bonne état et qui me plaisait d'occasion que ce soit pour moi ou pour Fleur, et les pantalons de grossesse vendus en ce moment autour de chez moi ne dépassent pas la taille 36 (autant dire que je n'y rentrerai même pas une jambe lourde de rétention d'eau).

Je vais donc maintenant rechercher les 3 éléments de ma liste...et seulement eux. Pas question d'acheter autre chose vu que je n'en ai pas besoin.

Dans ce cadre, pourquoi se priver de réductions? Pourquoi dire par principe "les soldes, JAMAIS" alors qu'elles peuvent me permettre d'acheter moins cher un produit que de toute façon je vais devoir acheter?

Et vous, prêt à relever le défi du "rien de neuf"? ou accro aux soldes inutiles? ...ou entre les deux?

Retour à l'accueil