L'insulte inaperçue

Il est de ces insultes que l'on entend régulièrement. Auxquelles parfois on ne prête même plus attention. 

PD

Pédale

Tarlouze

Moi? jamais! me direz-vous! De toute façon dans mon entourage, personne n'est homophobe. Donc vous pensez bien qu'on utilise pas ces insultes. 

Moi aussi je disais cela. 

Et puis un jour où je dînais avec un ami homo (je le précise car ça a son importance ici, sinon dans la vraie vie on s'en fout en fait), il me fit remarquer que le terme PD était systématiquement utilisé de manière péjorative. 

J'aurais pu faire un moue dubitative et lui dire "Mais non!, arrête la paranoïa mec!"

Sauf qu'à la table à côté de nous, des jeunes hommes racontaient leurs exploits (je ne sais plus en quoi) se targuant de ne pas "être des PD"

Dans les faits, ils auraient très bien pu être PD et réussir tout aussi bien ce qu'ils étaient fiers d'avoir réussi...Mais visiblement, ça ne leur venait pas à l'esprit. 

De pauvres cons homophobes? 

Peut-être. 

Sauf que quand Paparose joue aux jeux vidéos avec ses potes, je l'entend régulièrement dire : 

"he mec regarde comment j'ai trop bien tué ce boss, je suis pas un PD"

Et pourtant je sais que Paparose et ses potes ne sont pas de pauvres cons homophobes. 

L'insulte est juste devenue tellement banale qu'on ne la remarque même plus. D'ailleurs ne c'est même pas considéré comme une insulte la plupart du temps. On le dit sans s'en rendre compte, une insulte "ordinaire". 

Et pourtant des gens souffrent de l'homophobies, certains en meurent même

Pourtant, un rapport montre que les agressions et insultes homophobes ont augmenté en France. 

Il me semble donc important de réfléchir à nos mots. 

Que nos enfants ne répètent pas ces insultes sans penser à ce que cela implique pour celui qui les entend. 

Récemment avait été lancé sur les réseaux sociaux un #lesmotstuent qui mettait en avant le fait que les journaux couvraient souvent les violences conjugales avec des mots les minimisant (comme "meurtre passionnel")

Je crois qu'on pourrait dire la même chose pour les insultes homophobes. 

"Hé les gars, je suis pas un PD!".

C'est banal, c'est un peu con, ça peut sembler pas méchant, mais en fait ça tue. ça banalise ce que vivent des jeunes qui ont peur de révéler à leur parents ou à leurs amis qu'ils sont des PD. 

Alors qu'en vrai, qu'ils soient des PD, des enculés, des suceurs de bites, on s'en fout. 

[je remarque en écrivant cet article que les insultes "ordinaires" sont plus souvent orientées contre les hommes, peut-être une vue de l'esprit.]

Et un jour, chacun pourra embrasser qui il veut sans que cela ne gêne personne....

Retour à l'accueil