3 jours avec elle

Lundi dernier, elle a dit au revoir à sa soeur au travers des vitres du bus et est partie à l'école toute perdue. 

Le soir elle a réclamée sa soeur. 

C'était la première fois. 3 jours seule, cela ne lui était jamais arrivé. 

J'ai redécouvert ce que c'était d'être maman d'un seul enfant. et j'ai bien rigolé en me souvenant que je trouvais cela fatiguant à l'époque. 

3 jours sans disputes, 3 jours sans rires aussi. 3 jours sans trop de bruits. 

Nous avons pris le temps de jouer toutes les deux, de faire des câlins tous les 3. 

Elle a été douce, elle a été sage, elle a été espiègle.

Elle m'a moins appelée, moins sollicitée. Ou peut-être qu'elle a obtenu plus rapidement une réponse à ses sollicitations donc ce fut plus facile pour elle. 

Quand elle est seule, je me rends compte qu'elle a moins de temps avec nous que n'a pu en avoir sa soeur. Et quand elle demande ce temps, elle le demande en "faisant des bêtises", en pleurant, en étant désagréable...et il faut bien avouer que dans ces moment-là je n'ai pas envie de lui accorder un temps de jeu (vu qu'il faut déjà que je répare les dégâts). 

Ces 3 jours avec elle m'ont amené à réfléchir à la nécessité de leur accorder à chacun plus de temps individuel. Nous y pensons pour l'aînée en nous disant qu'elle aurait pu être chamboulée par l'arrivée de sa petite soeur. Nous y pensons moins pour le cadet. Comme si être deux était normal pour elle (c'est vrai, mais pas que). 

Alors cette été, c'est prévu, nous ferons de petits stages à deux ou trois mais avec un seul enfant. 

Retour à l'accueil