Pendant longtemps je me suis torturé l’esprit.

Et si j’avais fait autrement ? Et si je n’avais pas dit ça ?

Des questions qui m’envahissaient au point qu’il m’arrivait parfois de me réveiller la nuit, tiraillée par un et si ? qui parfois pouvait être vieux de 20 ans.

Et puis j’ai consulté une psychologue. Pour une toute autre raison à la base, mais elle m'a appris à vivre au présent

Il existe beaucoup de thérapie, certaines s’intéressent particulièrement au pourquoi ? d’autres non. C’était la mienne. Pas de « pourquoi est-ce que je réagis comme cela ? » au cœur des questions, mais un « comment on change ce qui me semble négatif ? »

J’avais choisi mon thérapeute par hasard…et au final c’était exactement ce dont j’avais besoin.

Je sens que ce temps passé avec elle m’a changé, profondément.

Je répète cela à mon entourage depuis le début de l’année, depuis que je lui ai dit un jour « c’est fini, je ne reviendrai plus, je vais bien ». Bien sûr, je n’ai pas encore trouvé le courage de tout changer, je laisse encore certains comportements ou évènements m’atteindre sans prendre le courage de changer les choses. Mais moins qu’avant. Et j'ai appris à accepter ce que je ne pouvais pas changer. 

Cependant, si je répète à tout va que tout va bien et que j’ai changé, j’avais toujours cette petite voix au fond de moi qui me rappelait « fait la maline ma fille, tu verras quand tu sera face à un vrai problème ».

Et puis depuis septembre, j’ai eu l’occasion de mettre ce nouveau moi à l’épreuve. Nous cumulons les difficultés et il semble que ça n’est pas prêt de s’arrêter. Je ne dis pas que je traverse tout cela avec bonheur, mais je le traverse au présent. Plus de Et si ? Plus de j’aurais du faire autrement et pas de pourquoi moi? (pour quelqu'un qui a été élevée par une mère qui considère que tout ce qui nous arrive est lié à notre passé et que quand il arrive quelque chose de négatif, c'est parce qu'on paie ses erreurs passés, c'est un exploit!) . Plus de retour vers le passé. Et au final, c’est un soulagement. J’arrive à traverser les épreuves en regardant vers le futur et sans m’auto-flageller. Je ne passe pas mes nuits à ruminer mes problèmes.

Je suis ballottée par des éléments que je ne maîtrise pas et je nage au milieu des vagues. Je sais que je m’en sortirai. Que nous nous en sortirons. Et que le rivage sera beau. En attendant nous bravons les vagues sans nous demander pourquoi elles sont si grosses. 

Vivre au présent
Retour à l'accueil