Le bilan de 2016

2015, 2016, les années se suivent et malheureusement se ressemblent. Cette année aura renforcée ma peur dans l'avenir et ma volonté d'agir pour que mes enfants aient une vie meilleure que celle qu'on semble leur créer. 

Mais je ne veux pas que 2016, soit uniquement l'année des attentats, de Trump et de la peur. Donc regardons là à mon niveau 

La famille

En 2016, mes filles ont passé des caps : le CP pour l'ainée et l'entrée à l'école pour la cadette. Elles grandissent et c'est beau de les voir prendre confiance, devenir autonomes. 

Ce n'est pas toujours facile. J'essaie de revoir notre mode éducatif pour m'inspirer plus de l'éducation positive, mais ça nous demande de revoir beaucoup de nos habitudes. 

Nous avons tenté de lancer de nouveaux projets pour cette famille. C'est tombé à l'eau en 2016. Ce n'est que partie remise. 

Le travail

Ce fut intense et très angoissant. Jusqu'en novembre nous ne savions pas si nous serions encore là en janvier. Et puis la bonne nouvelle est tombée et nous allons pouvoir continuer à travailler pendant quelques années. La fin de la précarité pour moi puisque je vais enfin être en CDI. 

Les amis

Pas assez vu en 2016 alors nous nous sommes rattrapés pendant les fêtes. Un gros pleins d'amis et ce fut bien. 

Mes activités associatives

Cette année je suis entrée au CA d'une association écolo. L'occasion d'essayer de défendre ce en quoi je crois. 

J'ai été moins présente au niveau politique sur ma commune. Cela changera surement l'an prochain avec les élections. Mais j'ai aussi un côté blasé. L'associatif me semble plus à même d'agir. 

Mon mode de vie

En 2016, j'ai décidé de changer mon mode de vie. Faire attention à moi, à nous, tout en respectant la nature. Je tente de limiter mes déchets. Je tente de consommer autrement. Ce n'est pas toujours facile, mais ça me semble plus que jamais nécessaire. 

Moi

En 2016, j'ai repris possession de moi-même. Je me sens bien et c'est chouette. Rien n'est magique et tout n'est pas toujours rose, il me manque encore des heures de sommeil et je dois reprendre mon régime sans sucre car je l'ai fait craqué pendant les fêtes, mais j'ai appris à relativiser et ça c'est top. 

Bien sûr il y a aussi les difficultés que je n'étaleraient pas ici. Mais j'essaie de ne pas me polluer avec les méchants, les jaloux et les malheureux chroniques.

Voila ce que je veux garder de cette année, nous et nos bonheurs

Retour à l'accueil