(visoflora.com)

(visoflora.com)

Il y a cette odeur dans l'air en ce moment.

Celle qui me dit que les vacances arrivent.

Celle qui me replonge à l'école primaire.

Ce simple parfum grâce auquel j'ai 8 ans à nouveau, je suis dans l'école de mon village, je range la salle de classe dont les fenêtres sont ouvertes, je vide les classeurs, je remets les livres dans l'armoire. Je suis dans la cour à préparer le spectacle de fin d'année et je me perds dans les pas de danse.

Ce parfum suave et sucré me donne envie de poser une couverture au sol, une échelle contre l'arbre et de cueillir les fleurs, comme nous le faisions à l'époque. Envie de sentir sous mes doigts les fleurs fragiles et les feuilles encore élastiques que nous enfermions dans des sachets pour les offrir à nos parents.

A la maison, nous ouvrions le sachet dont l'odeur s'échappait et nous faisions sécher les feuilles.

Pendant l'hiver, l'odeur de la tisane au tilleul me rappelait ces moments de juin où se mêlait la joie des vacances futures et l'appréhension du changement.

Une année finissait, une autre allait recommencer en septembre. Nous faisions le bilan et préparions la rentrée. Nous échangions nos adresses pour nous envoyer des cartes postales. Nous écrivions des petits mots dans nos cahiers de texte. Nous préparions les vacances.

Une simple odeur et c'est toute une période de mon enfance que je retrouve.

Retour à l'accueil