Et Orlando ....

Un jour j'ai lu dans un programme qu'un homme se présentant aux présidentielles en France souhaitait changer la loi et étendre la loi sur le mariage aux couples homosexuels. J'avoue que j'étais passée très vite sur cette proposition. ça me semblait tellement logique (et en plus, il faut dire ce qui est ça ne me concernait pas).

Et puis la loi a été discutée.

Et puis j'ai entendu des choses que je pensais issue d'un autre âge.

La loi est passée, mais ce fut une fracture. Ce fut une blessure pour moi. Depuis je ne cesse de me dire que je ne pensais pas qu'on en était encore là...

Aujourd'hui un homme est entrée dans un bar et a ouvert le feu sur des personnes sous prétexte que ce soir là elles étaient dans un bar gay. Ils ne vivaient pas comme lui, ils n'aimaient pas comme lui.

Je crois que je ne comprendrais jamais l'homophobie. Qu'est-ce que cela me fait à moi que des hommes désirent des hommes? Que des femmes désirent des femmes? A vrai dire je m'en fiche. Mais depuis peu j'ai réalisé que finalement beaucoup de gens ne s'en fichaient pas.

Alors ce soir, je me dit que c'était à Orlando. C'est si loin. C'est si proche.

C'est Toulouse et les enfants juifs, c'est Charlie et la liberté d'expression, c'est Paris et la joie de vivre, c'est Bruxelles et le quotidien attaqué, c'est Orlando et l'amour blessé.

C'est eux contre nous. Et c'est nous qui nous devons nous serrer les coudes et nous enrouler dans notre tolérance pour vaincre la haine.

Retour à l'accueil