Il y a les croquettes du chat que vous retrouvez dans le frigo.

Il y a ce moment où vous vous réveillez devant votre ordinateur en plein milieu de la journée sans vous êtes rendu compte que vous vous étiez endormie.

Il y a la poussière qui recouvre les meubles et le sol que vous n'arrivez plus à laver.

Il y a les clefs que vous cherchez dans doute la maison alors qu'elles sont à leur place.

Il y a ces verres que vous cassez comme si vos mains n'arrivaient plus à les tenir.

Il y a ce dos et cette mâchoire qui se crispent à chaque premier cri.

Il y a cette envie de pleurer permanente.

Il y a ce sentiment de ne pas y arriver.

Il y a ces blog, forum et sites spécialisés que vous parcourez pour essayer de comprendre pourquoi votre bébé pleure en permanence s'il n'est pas dans vos bras la journée et se réveille toutes les heures la nuit.

Il y a cette nuit où vous craquez et partez dormir sur le canapé laissant bébé en larme à un papa qui ne sait que faire (mais réussi finalement à l'endormir mieux et plus rapidement que vous).

Il y a ces médecins qui vous parlent de reflux, de lit surélevé, de gaviscon et n'écoutent pas votre fatigue.

Puis il y a ce (nouveau) médecin qui vous dit "votre bébé semble angoissé" et vous demande "comment s'est passée votre grossesse?" puis qui vous explique que l'angoisse chez un nouveau né peut être lié au stress connu par la mère pendant la grossesse.

Puis enfin ce sentiment d'être comprise.

Puis enfin ce sentiment qu'on va pouvoir parler à ce bébé angoissé et essayer de lui faire comprendre que tout est fini et qu'il n'a pas besoin de s'inquiéter.

Puis il y a cette nuit affreuse où vous laissez bébé pleurer en le rassurant toutes les 5 minutes afin qu'il apprenne à se rendormir seul. Cela dura 2h30...

Puis il n'y eu plus qu'un réveil par nuit

Puis il y eu l'apaisement. Les cernes qui s'estompent, le corps qui reprend vie, sorte de printemps corporel.

Il y eu l'épuisement maternel. 2 mois à vivre en zombie en se demandant quand tout cela aurait une fin. Et l'apaisement.

Retour à l'accueil