Lectures du week-end

Ce week-end, Fleur a ressorti mes livres de contes. Comme je le disais j'ai été bercée aux Disney donc mes livres sont les livres des histoires revues et corrigées par Disney.

Nous avons donc lu La belle au bois dormant et Cendrillon et comment dire...vous est-il déjà arrivé de lire un livre à vos enfants en vous retenant de tout commentaire désobligeant à voix haute?

Passons sur La belle au bois dormant et sa rencontre incroyable (et débile) avec le prince : il lui prend la main, lui dit qu'elle est merveilleuse, elle lui répond "je vous attendais" et voila c'est bouclé, une fois franchis les obstacles mis par la vilaine sorcière, ils se marieront et auront beaucoup de d'enfants!

Attardons nous sur Cendrillon qui réduite au rang de servante par sa belle-mère, rêve chaque nuit d'un prince charmant qui viendra la délivrer - vu que c'est une femme et qu'elle ne peut rien faire par elle-même. C'est vrai quoi, je me suis toujours demandée pourquoi Cendrillon n'envoyait pas son balais au visage de sa belle-mère tout simplement (mon côté révolutionnaire, enfant déjà!).

Donc continuons. Ensuite Cendrillon va au bal. Le prince la trouve superbe et décide qu'il dansera avec elle et l'épousera. Bien sû personne ne lui a demandé son avis...mais en même temps vu qu'il est prince elle est tout à fait prête à l'épouser sur le champ sans même savoir son nom.

Elle s'enfuit du bal...bon ok c'est parce que sinon elle aurait l'air débile avec une robe déchirée et une citrouille comme carrosse, mais personne n'imagine qu'elle puisse être partie juste parce qu'elle avait envie. Le palais décide qu'il faut la retrouver. C'est presqu'une chasse à la femme cet essayage de chaussure. Tu rentres dedans, tu te maries c'est comme ça et puis c'est tout.

Alors bien sur vous me direz, c'est une histoire qu'il faut replacer dans le contexte socioculturel de l'époque où elle a été écrite. Certes. Sauf que c'est aujourd'hui que je la lis à ma fille et qu'elle le contexte socio-culturel de l'époque elle s'en fiche. Et c'est là le problème. Ce qu'elle entend c'est : "T'es une fille, te tracasse pas, un prince viendra un jour et tout sera génial". D'ailleurs je me demande même pourquoi je l'ai emmenée à l'école ce matin!

Retour à l'accueil