Cette semaine j'ai dit adieu (au revoir?) à ma sage femme. Elle me suivait depuis 8 mois, depuis que Bouton de Rose avait décidé de toquer à la porte 10 semaine trop tôt. Pendant mon alitement, c'était mon roc. C'est elle que j'ai pu appeler en urgence un midi où après 1h de contractions hyper douloureuses je me suis dit "c'est pour maintenant" tout en pensant "non pas déjà!".

Avec elle j'ai attendu patiemment les 37Sa fatidiques, ceux où mon bébé ne risquait plus grand chose, où il était prêt à sortir.

A elle j'ai envoyé un sms le jour même de la naissance de ma fille, en même temps qu'à la famille et aux amis.

C'est elle qui a pesé mon bébé pendant les 15 premiers jours et qui m'a conseillé.

C'est elle que j'ai appelé une fois mon ordonnance "bon pour une rééducation périnéale" en poche.

Avec elle j'ai découvert qu'il y avait des méthodes agréables pour faire sa rééducation - oui vous avez bien lu : AGREABLES. Des exercices tout en douceur, un travail du périnée certes mais aussi des abdos. Des mouvements proches du Pilate et du yoga. Le plaisir de faire des exercices et de réaliser qu'on a toujours des muscles.

Comme je l'ai déjà dit, je regrette de ne pas l'avoir connu avant, mais je suis heureuse de ce que nous avons partagé.

Retour à l'accueil