J'ai deux enfants. Il s'avère que ces deux enfants sont des filles. Ce n'est ni bien ni mal, c'est juste un fait. Je n'ai jamais souhaité avoir une fille plus qu'un garçon ou vice versa. Pour la première je m'en fichais royalement. Pour la seconde, j'avoue qu'avoir une seconde fille me semblait presque naturel comme si je me disais "ça je sais faire". Mais dans les deux cas que l'échographe nous annonce une fille ou un garçon, notre joie aurait été la même. Il faut croire que nous avions une vision hors norme.

Pour la première quand nous avons annoncé que c'était une fille, les réactions autour de nous ont été plutôt positive, si on excepte le fameux "ce n'est pas grave". Mais annoncer que vous allez avoir une seconde fille est difficile. Naïvement nous sommes rentrés de l'échographie et nous avons dit "c'est une fille!" avec autant d'enthousiasme et d'émotion que la première fois. On passe sur la réaction de l'ainée qui ce jour là, on ne sait pourquoi, voulait un petit frère alors qu'elle parlait d'une soeur depuis l'annonce de la grossesse. Sa réaction nous a fait rire ; les autres moins :

- "c'est pas grave (encore!) l'essentiel c'est qu'elle soit en bonne santé" (oui parce que avoir une fille avec des soucis de santé c'est quand même double peine)

- "c'est comme ça c'est la vie"- avec le regard plein de tristesse qui va avec (oui c'est la vie et elle est plutôt belle non?)

- "vous pensez au troisième pour avoir un garçon?" (je vais d'abord finir cette grossesse, on verra après)

- dans la même veine : "la garçon ce sera pour la prochaine fois alors!"

- "ha dommage!" (ha bon?)

-"ha ben zut alors"

et le pire et ce "ha zut" ou "ha mince" dit par des parents qui ont des enfants des deux sexes et qui semblent bien vous faire comprendre que vous avez failli.

Pour en avoir parlé autour de moi il semble que les parents de deux garçons aient des réactions identiques : l'idéal socialement parlant serait d'avoir un garçon et une fille. Mais certaines réflexions sont quand même spécifiques au fait d'avoir deux filles :

- "De toute façon les filles aujourd'hui faut les élever comme les garçons, tu peux pas seulement espérer qu'elles se marient bien" (bien sur ça vous imaginez que c'est une réaction d'une personne d'une autre génération que la mienne).

- "avec trois femmes à la maison, le papa va plus avoir la loi!" (alors 1/ c'est quoi cette idée que c'est le papa/mari qui a la loi et 2/ qui a dit que les 3 femmes de cette maison seront forcément 3 harpies?)

- "c'est cool tu vas avoir des filles pour t'aider à la maison" (oui j'aurais pu prendre une femme de ménage aussi pour NOUS aider plutôt que d'attendre 10 ans qu'elles aient l'âge de passer le balais)

- "vous allez pas rigoler à l'adolescence" (parce qu'un garçon ça doit être systématiquement simple).

- "ton mari n'est pas trop déçu?" (c'est bien connu un homme veut forcément un garçon) et quand on répond "non" il y a la suite "il verra les filles c'est gentil avec leur papa"

Enfin voila le florilège de réflexion auxquelles nous avons eu droit. Et je le répète, je suis ravie d'avoir 2 filles - et non je n'ai pas le sentiment d'avoir failli!

Retour à l'accueil